Accidents de la circulation : la vidéo surveillance peut favoriser une intervention rapide des secours

  1. Accueil
  2. Uncategorized
  3. Détail de l'article
Accidents de la circulation : la vidéo surveillance peut favoriser une intervention rapide des secours

L’installation par Sénégal Numérique (ancienne ADIE) d’un système de vidéo surveillance sur les principaux axes de certaines grandes villes du pays permet aux forces de défense et de sécurité et aux secours d’intervenir dans les meilleurs délais en cas d’accidents sur ces routes, a souligné Cheikh Bakhoum, le directeur général de cette structure.

La mise en place de ce système de vidéo surveillance a été la matérialisation d’un programme dénommé ‘’Save the City” (ville sauve) piloté à l’époque par l’Agence de l’informatique de l’Etat.

‘’Nous avons accompagné les forces de défense et de sécurité à mieux sécuriser nos espaces publics grâce au digital avec l’installation de caméras intelligentes déployées dans les grandes agglomérations du pays”, a rappelé M. Bakhoum, dans un entretien avec l’APS dont, il était l’invité de la rédaction.

‘’L’objectif était de lutter contre la criminalité et mettre les populations dans de meilleures conditions de sécurité. Beaucoup d’efforts ont été faits dans des villes comme Dakar, Thiès, Mbour, Touba, Saint-Louis, Ziguinchor, aujourd’hui couvertes y compris leurs principaux axes routiers. Cela permet de renforcer la sécurité dans notre pays”, a indiqué le directeur général de Sénégal Numérique.

Evoquant l’opérationnalisation du programme, il a insisté sur le fait que des centres de commandement ont été érigés dans ces différentes villes en collaboration avec les forces de défenses et de sécurité, la police, les sapeurs-pompiers la gendarmerie qui y travaillent ensemble.

‘’A chaque fois qu’il y a un accident qui se passe quelque part, s’il y a des caméras dans ces axes, directement les services peuvent intervenir sans qu’il ait un appel. C’est cette anticipation qui va permettre de sauver des vies, de mieux anticiper la sécurisation des personnes et des biens. C’est aujourd’hui une réalité dans une bonne partie de notre territoire”, a fait valoir Cheikh Bakhoum.

Une recrudescence des accidents de la circulation a été dernièrement notée au Sénégal, notamment un survenu à Sikilo, une localité périphérique de Kaffrine (42 morts et une centaine de blessés), et un autre dans l’arrondissement de Sakal, dans le département de Louga (nord).

(Source : APS, 21 janvier 2023)

Laissez votre commentaire